Menu

Edito

lundi, mai 22, 2006

Publier gratuitement...
Et si c'était ça la révolution internet.
On dit qu'à Los Angeles, il y a autant de scénaristes que de serveurs, à Paris, plus d'écrivains que de lecteurs. Tous ces créateurs qui rêvent d'un public et qui ne peuvent le joindre s'ils ne sont pas dans le circuit commercial.

J'ai parcouru des blogs. A la lecture de certaines lignes j'avais autant de plaisir qu'à la lecure d'un roman. Et les auteurs sont à portée de commentaires ; des amitiés peuvent naître.

Les blogs, la publication en ligne, les cyber - rencontres, c'est la continuité de l'alter culture, de la culture alternative.
D'un côté, nous avons de plus en plus de temps libre, d'un autre nous le gaspillons parfois à consommer du prêt à penser culturel, prémâché, marketisé, abrutissant, avec au final une impression de dégoût et de perte de temps. Abasourdis que nous sommes par la culture de masse.
Alors pourquoi ne pas créer, exposer, échanger, se surprendre...

J'ai toujours dessiné, j'ai pu parfois exposer, j'ai même vendu des oeuvres. Mais finalement, ce qui m'aurait plu, c'est publier des illustrations ou des carnets de voyages. Mais à quoi bon passer son voyage à dessiner et peindre si on sait qu'aucun éditeur ne nous publiera. Alors on fait deux esquisses, trois aquarelles et on rentre.

Maintenant avec internet, ça change tout. on peut soudain avoir envie de peindre comme un forcené parce qu'on sait qu'on aura une audience en ligne. Avec le numérique, on peut se dire que nos oeuvres peuvent finir en fond d'écran ou même illustrant des murs après impression.

On peut aussi agrémenter les oeuvres de textes, expliquant l'esprit de nos créations, échanger des points de vues esthétiques ou techniques et avoir l'espoir, comme on lance une bouteille à la mer, de trouver un écho. Même si on ne le trouve jamais, l'espoir c'est déjà beaucoup.

Sans la mer, pas de bouteille, internet,... c'est la mer...

1 commentaire :

Ann So a dit…

Une fois de plus tu confirmes toute l'ampleur de ton talent, artistique, bien sûr, mais aussi d'écriture...c'est tout simplement magnifique, et si vrai!
je t'envoie dès que possible les photos, et en attendant, compte sur moi pour faire connaître toutes ces belles et fraîches couleurs à qui voudra m'entendre!!à bientôt salsero!
Ann So